dimanche 16 octobre 2016

La Réserve Naturelle des Terres Australes Françaises à 10 ans

Créée le 3 octobre 2006, la Réserve Naturelle des Terres Australes Françaises fête ses 10 ans !

C'est donc le moment de présenter les différentes actions menées sur Amsterdam, dans le cadre de la Réserve Naturelle :



Résultats d'un long processus d'évolution naturelle dans un contexte d'isolement et de conditions environnementales extrêmes, la flore de ces îles présente des adaptations originales, sans équivalent et reste largement préservée notamment grâce à l'action menée par la réserve depuis 10 ans.

Le plateau des Tourbières depuis le Mt Fernand

Toutefois, l’état de conservation des milieux naturels d’Amsterdam est très hétérogène. 
Les milieux de basse altitude, gardent les séquelles historiques de la présence de bovins et des incendies à répétition, et contrastent avec les milieux d’altitude, aux conditions climatiques plus contraignantes et bien souvent exempts de toutes espèces végétales introduites.


Cartographie des inventaires "Atlas flore"

Pour mieux comprendre la dynamique des écosystèmes, suivre leur évolution et celle des communautés végétales associées face aux changements (naturels ou anthropiques) de leur environnement, des suivis à long terme, ainsi que des inventaires exhaustifs, ont été mis en place, cette année, par la Réserve et pour la première fois sur le district d’Amsterdam. 

Ces derniers permettent ainsi d’étudier la composition floristique, la dynamique et la répartition géographique des communautés végétales identifiées.
Plantago stauntoni
(espèce endémique de l'île)
Les multiples prospections, réalisées chaque année par les agents de la Réserve (mais également par le programme scientifique N°136 de l’IPEV), ont permis d’améliorer les connaissances sur la flore indigène d’Amsterdam. Cette dernière se compose ainsi de 26 espèces de plantes vasculaires.

Eradication de figuiers (espèce introduite).
 Action réalisée par les agents de la RN
avec l'aide des hivernants
Cependant, cette faible diversité et le climat subtropical de l’île, favorisent aussi l’installation voire la propagation d’espèces exogènes, principalement européennes.

Dès lors, l'éradication des espèces végétales introduites apparaît indispensable pour protéger les écosystèmes natifs. De tels programmes sont réalisés depuis plusieurs années par la Réserve naturelle, ainsi qu'un suivi régulier des opérations réalisées pour s'assurer de leur efficacité




Enfin, afin de sensibiliser l’ensemble des hivernants à la diversité floristique de leur île, un herbier a été réalisé cette année et sera complété dans les années à venir. Il contient, à ce jour, 61 planches ainsi qu’un glossaire botanique, en consultation libre dans les locaux de la Réserve.
Herbier de la RN sur Amsterdam

Julien Mieusset-Lise Chambrin -Clément Quétel 

1 commentaire:

  1. Bonjour, en lisant ces quelques lignes, j'ai vraiment conscience du mal apporté par la présence humaine (vaches-plantes diverses -chats ...) au fils des décennies. Je garde l'espoir que ce statut de Réserve Naturelle permettra de retrouver l'ile dans son état originel...
    Bon courage, je reste assidu et fasciné.

    RépondreSupprimer